Entretien avec Eric Laurent

Présentation

Eric Laurent est psychanalyste, psychologue et docteur de troisième cycle en psychanalyse. Psychanalyse avec Jacques Lacan. Il est membre de l’Ecole de la cause freudienne (ECF) et ancien président de l’Association mondiale de psychanalyse. Il enseigne dans le cadre de la section clinique du département de psychanalyse de Paris 8 et publie depuis 1974 (270 références en français) des articles et chapitres de livres traduits en sept langues.

Entretien avec Philippe Lacadée

Présentation

Philippe Lacadée est psychiatre, psychanalyste à Bordeaux, attaché au Centre de jour pour adolescents de La Demi-Lune à Villenave d’Ornon (CHS de Cadillac). Il est membre de l’École de la Cause freudienne et de l’Association Mondiale de psychanalyse, et ancien vice-président du CIEN (Centre interdisciplinaire sur l’enfant). Il est l’auteur du Malentendu de l’enfant (Payot Lausanne, 2003), de L’Éveil et l’exil (éditions Cécile Defaut, 2007) et de Robert Walser le promeneur ironique (éditions Cécile Defaut, 2010).

Entretien avec Claudia Mejía Quijano

Présentation

Claudia Mejía Quijano est docteur en linguistique générale. Elle a enseigné à la Faculté des lettres et à l’École de traduction et d’interprétation de l’Université de Genève, et travaillé comme chercheur en pédopsychiatrie au SUPEA (CHUV) de Lausanne. Actuellement, elle est professeur associé à l’Université d’Antioquia (Colombie). Spécialiste d’une nouvelle théorie saussurienne du langage, qu’on ne découvre que depuis une vingtaine d’années grâce à des manuscrits retrouvés, elle a notamment développé le projet saussurien d’une sémiologie diachronique, sur deux versants. D’une part, en interrogeant les principes diachroniques par leur application à divers champs touchant au langage. D’autre part, en s’occupant de méthode diachronique, spécialement par l’établissement d’une méthodologie de recherche clinique, d’une analyse du discours incluant les aspects temporels de la parole, et d’une théorisation de la transmission des savoirs pratiques, fondée sur la notion de devenir opposée à celle du destin. Combinant ces deux versants, elle a fait paraître fin 2008 la première biographie de Ferdinand de Saussure, réalisée grâce à la prise en compte conjointe des principes freudiens et saussuriens.

Entretien avec Pierre Magistretti et François Ansermet

Les énigmes du plaisir (Partie 1)

Les énigmes du plaisir (Partie 3)

Les énigmes du plaisir (Partie 2)

Les énigmes du plaisir (Partie 4)

Présentation

Pierre Magistretti et François Ansermet nous présentent et commentent leur dernier livre Les énigmes du plaisir, paru en 2010 aux éditions Odile Jacob. Leur étude part du constat qu’entre le choix d’une situation plaisante et celle d’une situation déplaisante, les individus choisissent souvent la seconde sans le savoir. Le neurobiologiste et le psychanalyste explorent alors les mécanismes du plaisir et du déplaisir et mettent au jour le malaise individuel et collectif de l’époque contemporaine. Une émission autour de leur livre et menée par Jean-Philippe Rapp.

Entretien avec Jean-François Peyret

Entretien avec Jean-François Peyret (Partie 1)

Entretien avec Jean-François Peyret (Partie 3)

Entretien avec Jean-François Peyret (Partie 2)

Entretien avec Jean-François Peyret (Partie 4)

Présentation

Jean-François Peyret est auteur et metteur en scène. De 1982 à 1994, il crée avec Jean Jourdheuil une quinzaine de spectacles, à partir de textes non dramatiques, de Montaigne à Lucrèce, faisant d’autre part connaître l’oeuvre de Heiner Müller. Il a animé le Théâtre Feuilleton au Théâtre National de l’Odéon (1993-1994) ; il crée dans ce cadre plusieurs spectacles ayant Kafka comme matériau. De 1995 à 2000, en résidence à la MC93 de Bobigny, il y présente un cycle de spectacles : la trilogie du Traité des Passions, puis Un Faust-Histoire naturelle (écrit avec Jean-Didier Vincent), et des spectacles autour d’Alan Turing (Turing-machine, Histoire naturelle de l’espritsuite et fin). C’est ensuite Le Traité des formes (en collaboration avec Alain Prochiantz), une réflexion-rêverie autour du vivant et de l’artificiel, du corps et de la machine, variation sur le thème du destin technique de l’homme qui eut pour prétexte les oeuvres d’Ovide et de Darwin. Cette recherche s’est poursuivie avec Le cas de Sophie K (créé à Avignon en 2005 et repris au Théâtre National de Chaillot en 2006), essai sur l’oeuvre et du destin de la mathématicienne et écrivain russe Sophie Kovalevskaïa. Son dernier spectacle Tournant autour de Galilée, en collaboration avec Françoise Balibar et Alain Prochiantz, a été joué au Théâtre National de Strasbourg du 28 février au 16 mars 2008 puis au Théâtre National de l’Odéon du 27 mars au 19 avril 2008.

Entretien avec Alain Prochiantz

Entretien avec A. Prochiantz (Partie 2)

Entretien avec A. Prochiantz (Partie 3)

Présentation

Alain Prochiantz est un ancien élève de l’Ecole normale supérieure (1969) et docteur ès sciences en 1976. Il est directeur de recherche au CNRS, directeur du département de Biologie de l’Ecole normale supérieure jusqu’en 2006 et titulaire de la chaire “Processus morphogénétiques” du Collège de France depuis 2007. Neurobiologiste, il a centré notamment ses travaux sur la communication et la signalisation intercellulaires et sur le rôle des homéogènes et des homéoprotéines au cours du développement et chez l’adulte. Il est l’auteur de nombreux articles scientifiques et livres sur le cerveau et participe également à des mises en scène de théâtre à caractère scientifique avec Jean-François Peyret.

Les énigmes partagées

Présentation

Pierre Magistretti et François Ansermet, dans un face à face, nous dévoilent les buts et méthodes de cette série d’entretiens qu’ils vont entreprendre à la Fondation Agalma. Ceux-ci permettront notamment d’aborder des questions qui sont communes à la psychanalyse et aux neurosciences, mais plus particulièrement il s’agira également de toucher des sujets de société. Ecoutons-les.

Entretien avec Raphaëlle Aellig-Régnier

Entretien avec Raphaëlle Aellig Régnier (Partie 2)

Présentation

Raphaëlle Aellig Régnier a été journaliste au quotidien La Suisse, puis au journal télévisé de la TSR pour des reportages nationaux et internationaux, ainsi que présentatrice des éditions du week-end de 1996 à 2002. De 2002 et 2005, elle collabore à plusieurs émissions telles que Temps Présent, Mise au Point, Autrement Dit, etc. De 2006 à 2008, elle est productrice éditoriale de l’émission culturelle hebdomadaire Singulier, 30 minutes à bâtons rompus avec une personnalité du monde de la pensée et de la culture (Ben, Pierre Assouline, Bernard Haller, Frédéric Mitterrand, Tahar Ben Jelloun, Jacques Chessex, Michel Schneider, etc.). Depuis 2008, elle collabore à l’émission de reportage Passe-moi les Jumelles. En parallèle de son activité journalistique, elle réalise et produit divers films documentaires diffusés sur des chaînes tant nationales qu’internationales : Juntos, un retour en Argentine (2001), Le Passeur (2004), Les Villageois, chronique d’un village presque comme les autres (2006), Entre les Mains (2009).

1 6 7 8