Conférence : “Les énigmes du plaisir”

Date

Jeudi 17 mars 2011, 20h00

Intervenants

Lien Popi-Centre Dominique Mahieu Caputo, la Fondation Agalma et l’Envers de Paris, rencontre avec Marie-Hélèn.

Lieu

Mairie du 6e arrondissement, 78 rue Bonaparte – 75006 Paris

Modalité d'entrée

N.C.

Entretien avec Pierre Magistretti et François Ansermet

Les énigmes du plaisir (Partie 1)

Les énigmes du plaisir (Partie 3)

Les énigmes du plaisir (Partie 2)

Les énigmes du plaisir (Partie 4)

Présentation

Pierre Magistretti et François Ansermet nous présentent et commentent leur dernier livre Les énigmes du plaisir, paru en 2010 aux éditions Odile Jacob. Leur étude part du constat qu’entre le choix d’une situation plaisante et celle d’une situation déplaisante, les individus choisissent souvent la seconde sans le savoir. Le neurobiologiste et le psychanalyste explorent alors les mécanismes du plaisir et du déplaisir et mettent au jour le malaise individuel et collectif de l’époque contemporaine. Une émission autour de leur livre et menée par Jean-Philippe Rapp.

Entretien avec Jean-François Peyret

Entretien avec Jean-François Peyret (Partie 1)

Entretien avec Jean-François Peyret (Partie 3)

Entretien avec Jean-François Peyret (Partie 2)

Entretien avec Jean-François Peyret (Partie 4)

Présentation

Jean-François Peyret est auteur et metteur en scène. De 1982 à 1994, il crée avec Jean Jourdheuil une quinzaine de spectacles, à partir de textes non dramatiques, de Montaigne à Lucrèce, faisant d’autre part connaître l’oeuvre de Heiner Müller. Il a animé le Théâtre Feuilleton au Théâtre National de l’Odéon (1993-1994) ; il crée dans ce cadre plusieurs spectacles ayant Kafka comme matériau. De 1995 à 2000, en résidence à la MC93 de Bobigny, il y présente un cycle de spectacles : la trilogie du Traité des Passions, puis Un Faust-Histoire naturelle (écrit avec Jean-Didier Vincent), et des spectacles autour d’Alan Turing (Turing-machine, Histoire naturelle de l’espritsuite et fin). C’est ensuite Le Traité des formes (en collaboration avec Alain Prochiantz), une réflexion-rêverie autour du vivant et de l’artificiel, du corps et de la machine, variation sur le thème du destin technique de l’homme qui eut pour prétexte les oeuvres d’Ovide et de Darwin. Cette recherche s’est poursuivie avec Le cas de Sophie K (créé à Avignon en 2005 et repris au Théâtre National de Chaillot en 2006), essai sur l’oeuvre et du destin de la mathématicienne et écrivain russe Sophie Kovalevskaïa. Son dernier spectacle Tournant autour de Galilée, en collaboration avec Françoise Balibar et Alain Prochiantz, a été joué au Théâtre National de Strasbourg du 28 février au 16 mars 2008 puis au Théâtre National de l’Odéon du 27 mars au 19 avril 2008.